D'autant plus que l'implication de Marcellus pourrait aggraver les choses en prouvant qu'Auguste a mis en place un véritable régime monarchique et dynastique, déléguant des taches aussi importantes à son héritier. Pour cela, les triumvirs décrètent une série de proscriptions concernant près de 300 sénateurs et 2 000 chevaliers qui deviennent hors-la-loi. Octavien utilise ensuite une ruse politique afin de paraître moins aristocratique que Marc Antoine et afin de faire passer ce dernier comme premier ennemi de la cause romaine. Celui-ci ne lui en tient pas rigueur et lui permet de faire carrière ; Cinn […] «  AUGUSTE CAÏUS JULIUS CAESAR OCTAVIANUS AUGUSTUS ou OCTAVE (63 av. J.-C.[137]. On distingue principalement quatre types de portraits différents : Le culte impérial apparaît dès la divinisation de Jules César. Octavien, qui s'est tenu en arrière, en profite pour se faire acclamer imperator par ses troupes pour avoir assuré la défense du camp. Face à lui, Marc Antoine ressort grandi de cette expédition, regagnant en popularité après l'épisode des proscriptions. L'attitude jugée provocatrice de Marc Antoine décide le Sénat à recourir au senatus consultum ultimum. De plus, Octavien obtient un imperium proprétorien[4], légalisant ainsi son usage de la force contre Marc Antoine alors qu'il part avec Hirtius lever le siège de Modène[68],[75]. En 13 av. J.-C. La date a son importance car c'est le jour de l'anniversaire de l'épouse d'Auguste, Livie : l'aspect dynastique s'en trouve nettement souligné. Caius Octavius C. f., devenu par adoption C. Julius Caesar Octavianus, officiellement appelé Augustus à partir de 27 avant J.-C., est né à Rome en 63 avant J.-C. et mort à Nola le 14 août 14 après J.-C. Héritier de Jules César, il fonda sous le nom de « principat » l'Empire romain, qui devait durer, avec bien des avatars, presque cinq siècles. Auguste, en latin Augustus, né sous le nom de Caius Octavius le 23 septembre 63 av. L’étude du pouvoir impérial à Rome au travers de l’exemple du premier empereur romain Octave Auguste date de règne 27 av.J-C 14 ap.J-C De la République à L’Empire • A la mort de Jules César, une lutte pour le pouvoir s’engage et dégénère en une guerre civile qui va diviser Rome durant 10 ans. J-C, réclame le pouvoir … Après la mort de Marcellus en 23 av. Lire la suite, C'est la « transformation en dieu ». De plus, les soldats qui ont combattu sous les ordres de Brutus et Cassius et qui pourraient rejoindre le camp d'un opposant politique s'ils ne sont pas apaisés, réclament également des terres[108]. Bien qu'il bénéficie aujourd'hui d'une image positive et qu'il peut être considéré comme un des plus grands empereurs romains, l'opinion à son sujet a évolué au cours des siècles, certains auteurs se montrant très critiques envers le personnage, son caractère, ou envers ses décisions politiques. Les Cantabres se retranchent dans leurs places fortes en altitude et entrainent l'armée romaine dans une guerre de siège[216]. Nombreux sont, en effet, les sénateurs qui, profitant des troubles de la guerre civile, n'ont pas rempli les conditions requises pour entrer au Sénat, comme l'élection préalable à la questure qui marque le début du cursus honorum[195]. En effet, alors qu'Octavien, grâce à Agrippa, sort renforcé de la guerre contre Sextus Pompée, l'échec de la campagne contre les Parthes (Turquie actuelle) laisse à Marc Antoine une armée affaiblie et en partie découragée. Mais la gestion de la démobilisation des troupes, d'abord confiée à Mécène et Agrippa, menace de dégénérer en nouvelles mutineries. Durant son absence, l'éducation d'Octave est confiée à l'édile Caius Toranius[15]. Sous les consulats de M. Vinicius et de Q. Lucretius (19 av. » Il veut ainsi faire comprendre au peuple que l'Empire romain est entré dans une période nouvelle mais dans le respect des traditions puisqu’il conserve un style classique. Pendant ce temps, les troupes d’Octavien profitent de leur avantage sur le terrain pour préparer calmement la confrontation à venir[171],[172]. Elle ne semble pas avoir de lien de parenté avec la famille de bonne noblesse des Octavii de Rome[7]. Octavien établit des liens diplomatiques avec leur roi auquel il aurait promis de donner Julia, sa fille, en mariage[145]. Sous les consulats de M. Vinicius et de Q. Lucretius (19 av. • Octave, fils adoptif de Jules César selon le testament laissé par le consul assassiné en 44 av. Dans ses mémoires, Auguste ne mentionne que brièvement les membres de sa famille. Dans sa marche vers Rome le long du tracé de la via Appia, sa présence et les moyens qu'il est parvenu à réunir attirent à lui les vétérans de César qui se sont établis dans les colonies de Campanie[35],[38]. Les Res gestae Divi Augusti est un texte dont l'auteur n'est autre qu'Auguste et dans lequel il résume ses principales actions. Il débarque à Otrante avant de se rendre le 10 avril à Lupiae, près de Brundisium[31],[32]. Ce « principat consulaire », qui semble sauvegarder la légalité républicaine, coïncide en réalité avec une période autoritaire du régime. Les nouvelles du revirement de Decimus Brutus parviennent à Rome le 20 décembre, date à laquelle les tribuns de la plèbe réunissent le Sénat. Ensuite, alors que ce dernier part présider les cérémonies des Féries latines sur le Mont Albain, il nomme Octave préfet de la ville de Rome jusqu'à son retour[23]. Petit-neveu et fils adoptif de Jules César, connu d’abord sous le nom d’Octave puis d’Octavien, il forma en 43 av. Même si cette nomination est purement honorifique et ne confère aucune autorité, elle permet à Octave de se faire connaître auprès du peuple romain. Cicéron prend alors la défense d'Octavien, disant de lui qu'il est un des meilleurs exemples de piété parmi la jeunesse romaine[65]. Ce dernier privilège permet à Octavien d’assurer sa sécurité, ainsi que celle de Livie et d’Octavie, grâce au statut sacrosaint du tribun (sacrosanctitas), garantissant une immunité Auguste prend alors la tête des opérations militaires dans la campagne contre les Cantabres[215]. Or il est capital pour lui de conserver un tel pouvoir s'il veut être en mesure d'atteindre ses objectifs de réformes institutionnelles. J.-C., au début de son consulat, le Sénat donne à Octavien les titres inédits d'Augustus et de Princeps[196],[197], lui conférant ainsi une autorité morale incontestable[191]. Peut-être persuadé d'être sur le point de mourir, Auguste aurait renoncé à mettre en place une succession dynastique et aurait jugé plus raisonnable de transmettre sa fortune et sa clientèle à Agrippa, un pouvoir considérable, tandis qu'il remettrait ses pouvoirs de prince au Sénat et au peuple[224]. Auprès de son mentor, Octave fait l'apprentissage de la vie civique et militaire[24] et notamment de l'administration provinciale. Néanmoins, Atia finit par laisser Octave quitter Rome. Cet acte entraine la construction du Temple de César situé à l'emplacement du bûcher funéraire de César sur le Forum et destiné à abriter le culte qui lui est dorénavant consacré, pris en charge par un flamine nouvellement créé[99]. Octavien reçoit l'Hispanie et les îles de la Méditerranée occidentale, occupées pour l'instant par Sextus Pompée. August est un homme âgé de grande taille. L'historien allemand Dietmar Kienast voit en Auguste le souverain le plus désintéressé de l'Histoire. J.-C. avec le droit d'élire annuellement les différents magistrats et celui de voter les lois[190]. Les auteurs antiques, dont Plutarque[a 17], ont vu dans la réaction d'Octavien une provocation volontaire envers Marc Antoine. Tous ses pouvoirs réunis forment la base de son auctoritas, qu'il assume pleinement comme la base de son action politique[204]. Ce document a été mis à jour le 22/05/2015 Pourtant, Octavien n'a montré que peu de pitié jusqu'à présent envers les ennemis qui se sont soumis, ce qui l'a rendu impopulaire aux yeux du peuple romain. Cette réflexion a plus tard donné naissance à la formule célèbre Acta fabula est, qui peut se traduire par « la pièce de théâtre est jouée ». Swift exalte ainsi les vertus du républicanisme afin de mettre en valeur les qualités de la monarchie constitutionnelle de la Grande-Bretagne de son époque[m 4]. À partir de cette période, l'objectif d'Octavien est de ramener la stabilité dans Rome et restaurer les droits traditionnels des citoyens romains, en diminuant la pression politique qui pèse sur les tribunaux et en organisant des élections libres, tout au moins en apparence[188]. 3  Il porte également une grande cape sombre avec de grands pics au niveau de la nuque et arbore le symbole d'Arbaless sur son dos. Malgré tout, la position d'Octavien demeure très fragile car même si le nombre de ses troupes s'est accru, il sait que bon nombre de ses soldats refuseront de combattre Marc Antoine qui bénéficie d'un prestige encore très important[123]. Lorsqu’Octavien devient consul le 1er janvier 33 av. J.-C. au 19 août 14 apr. Afin de lutter contre les incendies, assez fréquents dans la capitale, un corps de vigiles est instauré. La guerre, devenue inévitable, éclate à la fin de l'année -41. Le reste de ses pouvoirs repose sur son immense fortune et sur une clientèle très nombreuse qu'il a réussi à réunir à travers tout l'Empire[204]. Les officiers présents en Gaule se rallient peu à peu à Marc Antoine, reformant le clan des Césariens, et Decimus Brutus se retrouve isolé en nette infériorité numérique. J.-C. Les dernières attributions des tribuns de la plèbe qui lui sont accordées en 27 av. Avec le règne d'Auguste débute pour Rome une période de stabilité politique après un siècle de déchirement sociaux, politiques et de guerres civiles ayant agité tout l'empire territorial. « AUGUSTE CAÏUS JULIUS CAESAR OCTAVIANUS AUGUSTUS ou OCTAVE (63 av. Dans ses Memoirs of the Court of Augustus, l'écrivain Thomas Blackwell (1701-1757) rapproche Auguste du prince selon Machiavel, le qualifiant d'« usurpateur sanguinaire et vengeur », « malveillant et sans valeur », « d'un niveau médiocre » et « tyrannique »[m 5]. J.-C., César évite la catastrophe à Dyrrachium et parvient à défaire Pompée lors de la bataille décisive de Pharsale alors que ce dernier bénéficie d'un net avantage numérique avec près de deux fois plus d'infanterie et une cavalerie beaucoup plus importante. 2) doc. Marc Antoine laisse la défense du siège à son frère Lucius et se met en marche pour empêcher la jonction entre l'armée de Pansa et celle d'Hirtius et Octavien. Si ces décisions vont dans le sens des Césariens, la réconciliation espérée entre Octavien et Marc Antoine n'a pas lieu. En -50, le Sénat, mené par Pompée, ordonne que César revienne de Gaule et disperse ses troupes. L'Afrique et les îles de la Méditerranée occidentale reviennent à Octave (20 légions). Pour autant, Octavien manque de ressources pour affronter seul Pompée. À Rome, il suit l'enseignement de Marcus Epidius et d'Apollodore de Pergame[15],[a 8] et s'attache les services du philosophe stoïcien Athénodore de Tarse[21]. Tout juste sait-on que son arrière-grand-père paternel a été tribun en Sicile durant la deuxième guerre punique, et que son grand-père appartient à l'ordre équestre et a occupé plusieurs postes dans l'administration locale[5]. Quoi qu'il en soit et quelle qu'ait été la manière dont les pouvoirs sont arrivés à Auguste, il est certain que cette année 27, qui, officiellement, vit la restauration de l'État traditionnel, vit, en fait l'organisation de la monarchie et la concentration aux mains d'un seul homme de l'autorité suprême, - souveraineté qui se manifeste sous trois formes : autorité militaire, autorité civile, autorité religieuse. Elle prend pour époux Lucius Marcius Philippus, partisan de Jules César bien que peu impliqué dans les affaires de l'État[19], gouverneur de la Syrie de -60 à -61[a 4],[a 5] et consul en 56 av. Auguste remporte ainsi sa principale victoire diplomatique, sans qu'aucun combat ne soit livré. Ils restèrent en conférence du matin au soir pendant deux jours ». Il y est fait mention également dans Velleius Paterculus ( Histoire romaine , II, 93-94) et dans les Annales de Tacite (I, 5-10). De retour à Rome, Octavien relance sa propagande contre Marc Antoine et met ses récents succès militaires à profit pour insister sur les revers subis par ce dernier en Orient[154]. Quand il regardait fixement, c'était le flatter que de baisser les yeux comme devant le soleil. Auguste est universellement connu comme un grand dirigeant dont le rôle dans l'histoire de l'Europe et du monde a été très important. L'assassinat de Ju […] Bien qu'en théorie il rétablisse les prérogatives du Sénat, des magistrats et des assemblées législatives, il conserve alors dans les faits un pouvoir autocratique et continue de gouverner comme seul chef de l'État. J.-C., alors qu'il revient d'Hispanie et de Gaule après trois ans d'absence, pendant lesquels il a mené des opérations de pacification et organisé les provinces du sud de la Gaule, il fait construire à Rome, sur le Champ de Mars, un monument afin de célébrer la paix qui règne désormais sur les territoires romains : l’Ara Pacis, l’« Autel de la Paix ». À l'issue des négociations, les trois hommes trouvent un accord. La place forte finit par tomber, mais Octavien est blessé durant les combats[153]. Sextus Pompée, fils du triumvir Pompée et considéré comme un général rebelle depuis la victoire de Jules César sur son père, s'est établi en Sicile et en Sardaigne. Octavien rend alors publiques les ambitions dynastiques de Marc Antoine se traduisant par la transformation des conquêtes romaines en Orient en royaumes destinés à ses fils et par la construction à Alexandrie d'une tombe monumentale qui accueillerait sa dépouille et celle de son épouse Cléopâtre[162],[163]. J.-C., Auguste inspecte les provinces d'Asie et de Bithynie puis se rend en Syrie. Il peut néanmoins être conservé avec un sens très général, celui de pratique du pouvoir impérial, ainsi que l'entendait l'historien Suétone quand il intitulait son œuvre Les Vies des douze Césars . Néanmoins la position politique de Marc Antoine est fragile et repose sur un compromis paradoxal[43]. Octavien cherche ensuite à se faire élire tribun de la plèbe afin de remplacer Caius Helvius Cinna mais une fois encore le consul l'en empêche[51], dénonçant le fait qu'Octavien soit inscrit sur les listes des patriciens[45]. Octavien confie le commandement des opérations militaires à Agrippa qu'il a fait revenir de Gaule[139]. La maladie d'Auguste inquiète son entourage qui se pose des questions sur la gestion de la succession de l'empereur. J.-C., rivière qui symbolise la frontière septentrionale de l'Italie, à la tête d'une seule légion, provoquant une guerre civile. J.-C. par Agrippa, surtout sur le Champ de Mars, un terrain facile à bâtir car situé en périphérie de la ville et peu urbanisé[219]. J.-C., et à Mécène, et nomme Marcus Valerius Messalla Corvinus préfet de la Ville pour l'année 26 av. Cependant, les pouvoirs officiels d'Auguste sont exceptionnels car il s'attribue le droit de les cumuler, et ils sont donnés pour des durées très longues, parfois à vie. Suétone rapporte qu'il a des problèmes d'ordre dermatologique[283]. J.-C.), La fin du second triumvirat (36-33 av. À la suite de ce dernier incident, qui met fin définitivement à toute chance de réconciliation entre les deux triumvirs, Octavien gagne le soutien de deux sénateurs importants, Lucius Munatius Plancus et Marcus Titius, dont les informations vont lui permettre de confirmer ses accusations envers Marc Antoine[161]. Le principat d'Auguste ou principat augustéen est la forme de gouvernement instaurée par Auguste entre 31 et 27 av. Cette décision perpétue la tradition de présenter des héritiers sur deux générations[274]. », — Suétone, Vie des douze césars, Auguste, XIII, 2-3. Il semble donc que cette donnée ait été détournée pour contribuer au mythe[282]. Entre 31 et 23 av. ». La sainte-Luce se fêtant le 13 décembre, cela est faux, car la durée du jour est la plus courte au solstice d'hiver, ce qu'il est facile de vérifier sur tout calendrier. D'un premier mariage avec Ancharia, il a une fille, appelée Octavia Thurina Major[9],[3]. C'est dans cette optique qu'il restitue ses pouvoirs au peuple, qui se réunit en comices, en 28 av. D’après Tacite, Annales, IIe siècle ap. Il profite également de la proscription de Quintus Hortensius Hortalus pour s'emparer de sa maison sur le Palatin[98]. Le jour de l'inhumation dans le mausolée du Champ de Mars, tous les commerces et centres d'affaires de Rome, privés comme publics, ferment leurs portes[281]. Sous le principat d'Auguste, Rome est divisée en 14 « régions ». J.-C., Marc Antoine officialise son union avec Cléopâtre et répudie Octavie qui revient à Rome[159]. Néanmoins, les historiens modernes l'ont baptisé Octavien pour la période allant de son adoption à son accession au trône, afin d'éviter toute confusion avec Jules César, mais il apparaît qu'il est souvent appelé Caesar par ses contemporains[37], dès le 22 avril dans une lettre de Cicéron[31]. Il sera d'ailleurs surnommé « l'empereur qui ne vieillit pas. Malgré les rumeurs colportées sur sa mort, celle-ci est très probablement naturelle[291]. Il perd l'initiative dans cette guerre lorsqu'interviennent Quintus Salvidienus Rufus et Marcus Vipsanius Agrippa, deux généraux expérimentés et fidèles à Octavien[118]. De plus, il reproche à Octavien d'avoir cédé son commandement sur ses troupes à son lieutenant Marcus Vipsanius Agrippa, le faisant passer pour un lâche[105].

Tom Brooke Game Of Thrones, Avant Projet Code De Procédure Civile Maroc, Château De Neuschwanstein, Les Plus Belles Villes D'ile De France, Can 2021 Qualification, Noces De Froment Signification, Carte Sicile Orientale,