Les personnages, même si ils sont bien interprétés, manquent de perversité et d'ambiguïté. Réalisateur du mélancolique et charmant Tristesse club, Vincent Mariette change de registre. 6 /10. Le Monde diplomatique, janvier 2019 // De nombreux « gilets jaunes » dénoncent la couverture sensationnaliste et biaisée de leur mouvement par les médias dominants. "Les Fauves" ne manque pas d'ambition mais cherche une destination qu'il ne trouvera jamais. Son visage étrange et anguleux fait merveille pour ce rôle d'adolescente un peu dark qui navigue dans un terrain de camping théâtre d'événements bizarres [...]. Car là, "Les fauves" nous donnent des faux espoirs, créé des attentes inassouvies, sans même retomber sur ses pattes. Un premier degré rend le film inutilement solennel, alors qu’il aurait gagné à s’assumer pour ce qu’il est, au mieux : une petite série B où on joue à en faire trop plutôt qu’à se faire peur. Jeux concours | On s'ennuie assurément dans cet univers où la jeune Laura, effrontée et autoritaire, s'adonne à reconstruire le mythe du félin dévoreur d'hommes. Par le prisme d'une ado (Lily-Rose Depp), on hésite entre réalité pragmatique et fiction fantastique. Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Les Fauves, un film de Vincent Mariette | Synopsis : C'est l'été, quelque part en Dordogne, des jeunes gens disparaissent. Je mets une étoile pour le jeu de la panthère qui est remarquable. "Tristesse Club" ouvrait 1000 espoirs chez ce jeune réalisateur dont on espère qu'il se rattrapera au prochain coup. Laura, une jeune fille, passe des vacances dans un camping de Dordogne, avec ses cousins et sa tante. [...] le film est avant tout porté par une Lily-Rose Depp prouvant qu'elle n'est pas juste une gravure de mode. Quelle catastrophe (histoire, mise en scène, dialogue, son - abominable... montage, direction d'acteurs.....) ! ... Paul sème ainsi le doute dans un monde qui pêche par excès de transparence. Vincent Dedienne, Camélia Jordana, Oscar Pauleau, Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, C'est toi que j'attendais Bande-annonce VF, Encanto, la fantastique famille Madrigal Teaser VF, Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary. Mais force m'est de reconnaître que ces deux dernières prestations (dans "L'Homme fidèle" et ici) m'obligent à réviser mon jugement. The wildest rumors circulate, we are talking about a feline prowling. Là, le résultat est flottant, bancal, flou, décevant. Au final comme si les personnages ne se sentaient vivant qu'à travers une certaine fascination pour la mort, le magique, l'imaginaire. Rendez-vous le 23 janvier 2019 au cinéma pour découvrir "Les Fauves", le nouveau film de Vincent Mariette. La vraisemblance des faits racontés est ici sans importance : l'intention de Vincent Mariette est de mettre en scène l'ambiguïté des premières fois et l'envie d'enfreindre les règles en fonction de ses désirs. Actualité cinéma. Revue de presse | Le Salon d'automne 1905 est le décor du premier choc artistique du XXe siècle : la Cage aux fauves réunit les peintures incandescentes de Matisse, Derain, Vlaminck. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde.. Citation Un thriller qui peine à trouver son rythme. Note de la rédaction : 7/10. Synopsis. Après une première partie où tous les élastiques sont tendus, on commence à se lasser d’être promené dans un exercice de style qui fonctionne par évaporations constantes. Ado lascive, écrivain étrange, panthère rôdant alentour… Un polar aux accents fantastiques, hanté par le désir. Les jeunes gens flirtent, boivent et fument autour de feux de camp, mais une rumeur les trouble : celle de la présence d'une panthère tuant des animaux et, peut-être, des enfants. Toutefois, "Les Fauves" de Vincent Mariette se prend les pieds dans le … Les Roses fauves, c'est le joli titre du nouveau livre de Carole Martinez. Lire ses 2 027 critiques, Suivre son activité Mention spéciale à Camille Cottin qui avec peu de scènes devient pourtant un personnage aussi intéressant qu'inquiétant. Lire ses 538 critiques, Suivre son activité Les personnages sont creux, nullement approfondis et même l'ambiance, sensée être pesante ne fonctionne pas. Max Lang, Daniel Snaddon, Filip Diviak, Avec Malheureusement, comme les 2 principaux protagonistes sont glauques et les autres inconsistants, la mayonnaise ne prend pas malgré la présence d’une Camille Cottin à contre-emploi qui est bien la seule ici à tirer son épingle du jeu. Il ne se passe tellement rien qu’on en vient presque à espérer qu’un Patrick Chirac débarque avec son pastis pour nous distraire un peu. Il y a dans le nouveau Carole Martinez, Les Roses fauves, une magie qui vainc nos résistances rationnelles. Lorsque le garçon avec lequel elle passait la soirée disparaît à son tour, Laura est suspectée par l'inspectrice Camus (Camille Cottin). Préférences cookies | Laura observe beaucoup, en particulier Paul, un écrivain "dans le genre de Stephen King " … Nous ne croyons plus aux mythes, assène-t-il. Voilà à peu près le scénario de ce récit totalement invraisemblable. [...] une relation de maître à disciple peu crédible entre Laurent Lafitte (caricatural) et Lily-Rose Depp (insipide), des dialogues creux et une histoire jamais mordante. Dune, James Bond 25, Cruella. Du coup pas grand chose à sauver et ce film ne confirme pas les bonnes impressions laissées par tristesse club qui avait des qualités. Il ne manque plus qu'il ose s'y confronter ouvertement. Le film [4/5] Découvert en 2014 avec la comédie Tristesse Club, Vincent Mariette change aujourd’hui radicalement de registre avec Les fauves, film fantastique sous perfusion de Jacques Tourneur, évoquant tout à la fois La féline (1942) et L’homme léopard (1943). Qu'est allé faire dans cette galère l'excellent Lafitte ? Etouffé par les références cinéphiliques, le thriller de Vincent Mariette n’exhale au final qu’un fugace parfum. 6 abonnés On réalise en fin de compte que tout repose sur des enjeux trop peu fouillés, assez faciles, pour vraiment convaincre. La fin , le dénouement est très classique au niveau de la résolution de l'affaire de la disparition, mais par contre, la dernière séquence de Laura avec le discours , est définitivement dans la même ligne que le film : étrange, dérangeant, un peu fou. Le Monde diplomatique may process your personal information for our legitimate business purposes, to provide you with our newsletter, subscription offers and other relevant information. The Prix Mystère de la critique was established in 1972 by Mystère magazine [], published by Éditions OPTA [] from 1948 to 1976, and is one of the oldest French awards for a detective novel. J'avais adoré le précédent film de ce réalisateur qui s'appelle "Tristesse Club". Mais d'où vient cette défiance ? Le film se passe pendant les vacances d’été annuelle dans un camping de Dordogne. Les roses fauves - Carole Martinez - critique du livre ... qui embarquera sans nul doute les lecteurs les plus rêveurs et enclins à voir la poésie du monde. : Ex. Click to learn more about how we use your data. Surprenant, déroutant, à l'image du film. Le deuxième long-métrage du Français Vincent Mariette met en scène un univers mystérieux et halluciné où l'incertitude et l'ambiguïté sont souveraines . 4 abonnés Quoique achevé sur le plan de la forme, le film fait souvent sourire pour les mauvaises raisons. Le postulat de départ, déjà, est original et assure un mystère atypique faisant jongler le spectateur entre le polar, le thriller et le suspense. Les ingrédients ne suffisent pas à animer cet entrelacs de citation et de thèmes théoriques. Cette dernière évolue dans un monde où les adultes n’ont pas toujours raison et où la vie essaie de les faire tomber à chaque opportunité qu’elle a. C’est l’un des schémas parmi les plus efficaces au cinéma pour qui sait bien l'exploiter. Javier Cámara, Patricia Tamayo, Contact | Ce ne sont pas les événements qui sont surnaturels, mais la manière qu'ont les personnages de les percevoir. Il ne se passe quasi rien, mais d'un autre côté, c'est parce qu'il ne se passe presque rien dans l'action elle même que l'imaginaire ( des personnages et du spectateur) se perd dans les méandres du fantastique, du fantasmagorique. Le seul point positif sont les paysages bien filmés. La critique du film. 1 abonné Une ambiance malsaine est instaurée pour susciter le suspense et la peur dans ce petit film français à petit budget. Une rumeur court : une panthère en liberté dans les bois s'attaque aux hommes. François Cluzet, Julie Gayet, Elisa de Lambert, De On connaissait "qui a tué Laura ? Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié, Avec La rumeur trouble Laura (Lily-Rose Depp), une jeune estivante en vacances avec sa cousine (Aloïse Sauvage). En assumant le genre horrifique jusqu'au bout, "Les fauves" aurait gagner en intensité et au moins, on aurait su à quoi s'attendre ! "Les Fauves" est peut-être un film de genre ; mais on ne comprend pas vraiment de quel genre il s'agit. Ce n'est pas la première fois que j'assiste consterné à la performance de Laurent Laffitte qui se prostitue en même temps que la Comédie française dans un super navet qui atteint - 273°C: le zéro absolu, quoi! Vacances qui tournent assez sombre après la disparition d’un jeune homme. Tout le monde veut la même chose Même les travelos rêvent du prince charmant Et pourtant on passe notre temps A se mettre des coups de cutter dans les paumes A trop mentir à force de dire «Par pitié, range la guimauve ÉCarte les jambes, je t'en supplie, me parles pas Laisse-moi seulement kiffer mon va-et-vient de taulard Laurent Lafitte qui demeure l'un des plus grands comédiens du moment est particulièrement décevant dans ce scénario mal écrit et aux ficelles aussi prévisibles que grotesques. Ce ne sont pas Les fauves qu’on a devant nous, tout au plus des chatons …. Préférences cookies | Critique du film Les Fauves par Boris Szames. ... puis à son mon­tage. Et une autre adolescente qui tue un adolescent parce qu'il insulte sa mère et qui met le meurtre sur le dos....de la panthère (la vraie ou la fausse?!). Et bizarrement je dois dire que c'est parfois le genre de sensations que je recherche au cinéma, d'où les 3 étoiles. Lire ses 257 critiques, Suivre son activité ... Lyon, les fauves sont lâchés Par Jérémie Baron. Mélancolique, espiègle, sensuel, pop, ce deuxième long-métrage de Vincent Mariette baigne dans des eaux qui nous sont familières, celles du cinéma américain de genre, de John Carpenter à David Robert Mitchell. Lire ses 519 critiques, de Scénario inexistant, acteurs mauvais, la pire étant Lily-Rose. Revue de presse | Les Fauves de la Centrafrique voient leurs affaires se compliquer.Lourdement battus par le Maroc (4-1), lors de la 3e journée des éliminatoires de la CAN, ils doivent l’affronter une nouvelle fois, ce mardi 17 novembre, sans deux éléments importants. En donneur de réplique de la maigrichonne mini-Depp (je parle bien sûr charisme et talent, même embryonnaire), il m'a fait pitié.... Vincent Mariette confirme la vacuité de son travail cinématographique ("Tristesse Club", en 2014).... Film franchement insupportable et prétentieux où on ne croit pas une seule seconde au délire de la panthère qui hante les bords du camping. 443 abonnés Les Roses fauves … 10/07/2019 | NIFFF 2019 Le film est fait de bric et de broc juxtaposant des scènes improbables pour tenir la distance: un crime, une disparition, un délire autour du gouffre au bord duquel se promène Laurent Laffitte comme un grand sorcier prêt à tout ou à rien; on pédale allègrement dans la semoule avec un peu de prétention et des scènes invraisemblables; le portable du disparu est localisé dans le camping et la police qui doit être sur les dents ne fait pas d'investigation dans le camping et encore moins dans la tente de la petite amie qui laisse le téléphone en évidence dans sa tente ... et celle ci est impliquée dans la disparition: damned! Tous les acteurs, déjà, ne jouent jamais ce qu'ils sont vraiment. Les Fauves ne peut et ne doit pas être vu comme un film de genre classique. 528 abonnés Avec Jeux concours | Vincent Mariette insuffle une atmosphère d’étrangeté fascinante à ce teen-movie sous influence yankee. 7. ... Les Fauves actuellement en DVD et VOD. 2 abonnés Laura et Anne, les deux cousines, partagent ce moment estival, en dévalisant les caravanes voisines et en s'adonnant aux amourette de vigueur à pareille période. Mais ce n'est pas tout car l'inspectrice de police (Camille Cottin), chargée de l'affaire, ne fait qu'amplifier le mystère, surtout lorsqu'on se questionne sur sa cicatrice au visage. 3 histoires toutes aussi nulles les unes que les autres: un écrivain qui veut réenchanter le monde en créant le mythe d'une panthère....qui finalement existe réellement ! Lire sa critique, Suivre son activité Film de Vincent Mariette avec Lily-Rose Depp, Laurent Lafitte, Camille Cottin : toutes les infos essentielles, la critique Télérama, la bande annonce, les diffusions TV et les replay. Il y a eu une bande-annonce plutôt alléchante, on attendait du mystère et un suspense à couper au couteau ; le film est arrivé et tout a changé ! Cette nouvelle collection de Robert Laffont mérite elle aussi une autre chance, à travers « Tu tueras le père » de Sandrone Dazieri ou « Tout le monde te haïra » d’Alexis Aubenque (le premier est déjà sorti, cela ne devrait pas tarder pour le second). Je ne sais pas trop à la fin si j'ai aimé ou pas, si je suis embrouillée ou non. La présence de cette panthère mangeuse d'enfants est presque mythologique, et face à elle, celle d'un écrivain taiseux (Laurent Lafitte) et bourré de secrets met notre doute à rude épreuve. Qui sommes-nous | ... critique. D'un côté j'ai aimé le suspense et l'ambiance angoissante et inquiétante. C’est quand il est totalement dévoué à la cinégénie magnétique de son actrice et à l’observation de son personnage en mutation que "Les Fauves", sous ses beaux airs de teen movie horrifique tendance "It Follows", passionne. Dune, James Bond 25, Cruella, Suivre son activité 84 abonnés Recrutement | Son jeu est mauvais et pas crédible ce qui empeche de rentrer dans l'histoire et de croire au film.. D'ailleurs, les personnages ont toujours des sweat, des vestes, on oublie complètement que c'est l'été et il n'y a aucun moment "ensoleillé" de bonheur et de légèreté , finalement on vit l'histoire comme le vit Laura ( Lily Rose Depp ) , enfermé dans son monde fantasmagorique inquiétant et froid, et traînant sa lassitude de la vie dès lors qu'elle est avec les autres. Publicité | Heureusement, le format est très court car au fur et à mesure de l'intrigue le grotesque prend le pas sur ce qui aurait pu être un petit thriller du dimanche soir. L'ensemble est bon et malgré le rôle de l'écrivain qui est bien dérangeant et pénible, j'ai passé un bon moment. Ce n’est pas non plus du côté de l’interprétation qu’on trouvera du positif ; le personnage incarné par Laurent Lafitte est transparent tandis que Lily-Rose Depp se montre peu convaincante dans son registre dramatique. Et comme tout le monde le sait, les nuages-géants-pas-beaux, c’est le Mal (Les 4 Fantastiques et le Surfeur d’Argent, Green Lantern). Lire ses 229 critiques, Suivre son activité Les Fauves est un thriller français réalisé par Vincent Mariette et sorti en 2018. Découvrez les 21 critiques de journaux et des revues spécialisées pour le film Les Fauves réalisé par Vincent Mariette avec Lily-Rose Depp, Laurent Lafitte, Camille Cottin, Aloïse Sauvage. Les fauves : la critique du film (2019) Thriller | 1h23min. 1 abonné ... Accédez à tous les contenus du Monde en illimité. Reste l'interprétation de Lily-Rose Depp, de tous les plans. Andrey Konchalovsky, Avec Traité à la manière d'un conte fantastique, le deuxième film de Vincent Mariette passe par le prisme de Laura (géniale Lily-Rose Depp), dont le regard inquiétant confère une douce étrangeté au récit. Ce trio, voire ce quatuor, est porteur de tout un suspense, d'un lot de non-dits étranges, lourds de sens et souvent très ambiguës. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus. Les rumeurs les plus folles circulent, on parle d'un félin qui rôde. L'ambiance est à la limite du fantastique, mais seulement parce que les personnages le décident. Maïwenn, Omar Marwan, Fanny Ardant, Avec Lors de manifestations, quelques journalistes ont été molestés, suscitant l'indignation des chefferies éditoriales et des instances corporatistes. C'est un film très original avec une atmosphère bien inquiétante. Mais on a l'impression que tout se joue sur la notion de mystère. Critique littéraire ... « Les Roses fauves », de Carole Martinez, Gallimard, 352 p., 21,90 €, numérique 15 €. Lire ses 1 473 critiques, Suivre son activité Les Fauves préfère révéler ses partis pris de mise en scène plutôt que de cultiver une part de secret et d’impénétrable. Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte, Avec Dommage. Là je suis partagée. Politique de cookies | Une adolescente paumée qui tombe amoureuse de ce génie ! Le duo qu'elle forme avec Laurent Lafitte n'est pas du tout équilibré et je n'y ai pas cru. Vincent Mariette se regarde filmer, prend des poses chabroliennes. Les acteurs, pourtant brillants, incarnent sans passion ces personnages fades et insipides. Le monde d’Ingrid Desjours est noir mais mérite mieux que ces fauves. Le début se révèle assez convaincant, avec une ligne narrative centrée sur des disparitions dans un camping. Après on est définitivement fixés : c est du grand n importe quoi sans queue ni tête. Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe, De Dicocitations est un partenaire du Monde. Lire ses 1 084 critiques, Suivre son activité Contact | Critique film. Si le film part d’une bonne idée, les personnages et les enjeux du récit sont trop peu fouillés pour convaincre. notamment les animaux qui sont tués par un mec écrivain absolument dingue. Un navet pompé et pompeux ! Film fantastique, "teen movie", polar, histoire d'amour, le deuxième film de Vincent Mariette (réalisateur en 2014 de "Tristesse Club" avec Laurent Lafitte déjà) ne prend pas vraiment son parti. Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe, Avec Ils cachent tous quelque chose, ce qui peut donner à la fois une harmonie dans le suspense mais aussi une certaine redondance dans ces émotions impassibles. Politique de cookies | Les Fauves. L'été est chaud sur les bords de la Dordogne en dépit de ce drôle de fauve, une panthère apparemment, qui sévit dans la forêt proche. Publicité | Qu'elle soit la fille de deux stars n'en fait pas nécessairement une héritière illégitime. Je suis incapable de dire si j'ai aimé ou non , c'est peut-être là justement, la vraie performance : l'ambiguïté du jeu et du personnage. Une curiosité à voir si on veut en sortir aussi troublé que l'oeuvre n'est trouble. « Croire aux fauves », de Nastassja Martin : l’étreinte de l’ours ... Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois. It's summer, somewhere in the Dordogne, young people disappear. Mais elles se laissent entraîner dans un drôle de récit dès lors que Laura découvre qu'elle campe à côté de Paul, un étrange romancier à succès, qui entretient le mystère du fauve. Très franchement, je trouve les critiques plutôt dures avec ce film de genre français. Si le début semble tenir ses promesses et annoncer le film de genre attendu en instillant un climat anxiogène, la suite se révèle beaucoup plus hasardeuse. Le film est lent mais c'est justement l'une des bases du scénario qui ne serait rien s'il n'y avait pas cette lenteur angoissante. Alberto Testone, Jakob Diehl, Francesco Gaudiello, Avec Film de Cyril Collard avec Cyril Collard, Romane Bohringer, Carlos Lopez : toutes les infos essentielles, la critique Télérama, la bande annonce, les diffusions TV et les replay. En fait, tout s’évapore au bout de 30 minutes et il ne reste plus qu’au spectateur de s’assoupir. 99 abonnés Publié le 26/07/2019 à 10h58 par Camille. Directed by Vincent Mariette. It continues to be awarded each year by its founder, Georges Rieben and his team, and has the characteristic of having survived the demise of the magazine. Voir les dossiers Monde ... « Les Fauves », camping sauvage. La joie sadique qu’il prend à le faire basculer dans l’obscurité finit par se heurter très vite à un réel qui lui résiste. Les décors sont assez simples et typiques de ce genre de films, mais le tout parvient à rendre un camping de vacances d'été rempli de jeunes, aussi triste et malaisant qu'un endroit désert en pleine nuit. Mais Laura pense plutôt que Paul Baltimore (Laurent Lafitte), le célèbre écrivain qui séjourne incognito dans le camping, a parti lié avec les disparitions.

Distance Marseille Nice A Vol D'oiseau, Formulaire Remboursement Royal Air Maroc, Accident Narbonne Autoroute, Piscine Gonflable Intex, Association Sportive De Saint-etienne Joueurs, Renforcer Charpente Fermette, Sécurité Sociale Sans Papier, Piscine Gonflable Intex, Netflix Suisse Nouveautés, Historique Confrontation Montpellier - Nîmes,